Diététique / Nutrition agneau

La viande d’agneau des vertus de tonification de l’énergie. De plus elle réchauffe tout l’organisme. Traditionnellement elle est indiquée pour : Asthénie, faiblesse, lombalgie, impuissance, frilosité, nycturie, mictions fréquentes, diarrhée, douleurs abdominales, membres froids

La viande d’agneau est une excellente source de fer bien assimilée par notre corps : le fer dit “héminique”.

  • Premier atout : ce fer est présent en majeure partie dans la viande rouge, il est 4 à 5 fois mieux absorbé par l’organisme que le fer « non héminique » contenu dans la plupart des autres aliments (plus particulièrement les végétaux)
  • Deuxième atout : la viande améliore l’absorption du fer non héminique contenu dans les aliments servis au cours du même repas. Le fer transporte l’oxygène. Il permet également de lutter contre la fatigue. Pour couvrir les besoins en fer de l’organisme, il est donc important de consommer régulièrement des aliments riches en fer tels que la viande, plus particulièrement pour les femmes qui en ont plus besoin que les hommes.

La viande d’agneau se caractérise également par des apports significatifs en zinc et en vitamines, en particulier la PP et la B12.
En moyenne 100g de viande apporte :

  • 219 calories
  • 22.6g de protéines
  • 14.1g de lipides
  • 2.6mg de fer
  • 3.4 de zinc
  • 6.6mg de vitamine PP
  • 2 mg de vitamine B12

Les Morceaux

schemaagneaudufourCollier : le collier est un morceau situé au niveau du cou de l’animal est riche en protéines, minéraux (fer, phosphore, zinc) et vitamine B12 (120g de collier d’agneau couvre 100% des apports quotidiens recommandés -ANC).

Côte : les côtes d’agneau apportent du fer, du zinc et de la vitamine B12. Cent grammes de ce morceau couvrent ainsi 50% des apports recommandés en cette vitamine (ANC). Une carence en vitamine B12 entraine une anémie, des fourmillements dans les extrémités des membres, des problèmes de transit et une perte pondérale.

Epaule : même si l’agneau est une viande grasse, l’épaule est un des morceaux les moins riches (12g de lipides pour 100g de viande rôtie). Sa valeur calorique est d’environ 290 cal/100g. Le morceau apporte également des vitamines et des minéraux essentiels : phosphore, fer, zinc, vitamines B2 et B12.

Filet : issu de la région lombaire de l’animal. Il y a plusieurs types de filets d’agneau. Les « filets » qui sont deux bandes tendres situés de chaque côté de l’échine, les « filets mignons » qui sont deux morceaux placés sous l’échine et les « bavettes » rattachées aux noix des filets. Le filet d’agneau contient en moyenne 117 calories pour 100 grammes. Il est riche en protéines, zinc, fer mais aussi en vitamines du groupe B.

Gigot : c’est l’un des morceaux les plus maigres de la bête (217cal/100g). Il apporte des protéines bien assimilées, des minéraux (fer, zinc) et des vitamines (B12 en particulier).

Poitrine : c’est la partie basse du corps de l’animal. C’est un morceau riche en os, en cartilages et parmi les plus gras de l’agneau. Il présente l’intérêt d’être riche en vitamines B1 et B2.